29 Apr 2015

“Incumbent telcos never participate in the innovation game” Interview of Dov Bar-Gera, Group CEO, YooMee

Pour la version francaise voir en bas de page

Dov Bar-Gera has co-founded, built and successfully exited numerous start-ups in the field of telecommunications and technology, including WiMAX Telecom, SurfEU AG, RSLCom Austria and Airpage, the first private paging operator in Austria. He is now Group CEO of YooMee Africa, a regional 4G/LTE operator in West & Central Africa.

Dov will be a speaker at Connecting West Africa in Dakar, Senegal, on 9-10 June, sharing his experience on models to deploy 4G/LTE in West & Central Africa. Here are some of his views ahead of the event.

- What is Yoomee’s position in West Africa’s market?

YooMee Africa aims to enlarge its footprint in the region and to enter new markets.  YooMee’s objective is to become the leading provider of high speed mobile internet access to the people and businesses in the region as we do already in Côte d’Ivoire and Cameroon. We offer a large variety of value-added services designed to improve the profitability of businesses or quality of life of YooMee’s subscribers. Our offerings are affordable, reliable, mobile wireless broadband internet connectivity, using 4G / LTE technology, with exceptional quality. The company is committed to helping close the digital divide.

- What services will enable telecom operators to generate revenue from data?

It is the key question: what are the revenue drivers in the coming 5 years in such a fast changing market? In a world driven by players like WhatsApp proposing free voice and video communication, a world where international business communication with video conference and document exchange is offered free of charge by Skype, users who are consuming 90% of the capacity for video, operators live in constant instability and uncertainty.

Pure players like YooMee Africa are growing thanks to this instability. We maximize the capabilities of the consumer to engage with the changing world and to enjoy the new offerings. YooMee’s job is to ensure fast, stable and top quality connection to the world wide web independently of disruptive new applications or services.

Over time, YooMee Africa will accelerate the arrival of these new applications into the markets and enable the business and residential internet users to buy all services from one provider.        

- Is 2015 a pivotal year for the region's digital development and why?

The digital world in our region is unfortunately still away from the “pivotal year”. As long as telecom regulators are not confronting the incumbent operators with their abusive business approach, markets will not develop. Access to international capacities is controlled by a monopoly or a duopoly with absolute prohibitive prices. Fiber optic intercity capacities are not based on market prices but on installing barriers to the competition.

Once the political decision makers and the telecom regulation agencies will put the emphasis on competition and consumer advantages, we will be at the “pivotal year”.

- What will be the impact of the digital transition on the telecoms and media sector?

The telecom sector will change dramatically. The disappearance of dial-in voice and the conquest of the consumer by VOIP will hit the bottom line of the MNO in the long term. Also the independence of the consumer from the classic phone number will boost the so called “provider jumpers” and reduce subscribers loyalty. To communicate over Apple’s Facetime or WhatsApp you do not need a phone number nor a mobile subscription. And you communicate at top quality for free.

4G networks will start to transport on-demand rich content and allow consumers to watch video content, movies, series or the news independently of the transmission time fixed by program providers. The buyer will insist to have a multi-screen environment that the classic TV stations can’t offer. The content must be adapted to a smartphone screen, a tablet and the TV at the same time. I doubt that the classic TV program operator has the understanding or the means to do so.

In the near future content will be delivered mainly through wireless and mobile 4G network operators. These operators will be the interface between the content owner and the consumer and will charge both sides.     

- What are the lessons learned from the first LTE deployments in the region?

The biggest hurdle and most expensive cost item remain the access to the international bandwidth. Otherwise, markets are ready to embrace the services of the newly launched 4G networks. YooMee is the proof.

In our region, consumers still do not differentiate between costs of entry and total costs of ownership. Consumer are still driven by a lower costs of the devices compared as by lower costs of monthly usage per megabyte. The price of LTE devices is still quite high as we are talking about a new technology with relatively small number of users compared with 3G.  

- What are the regulatory requirements for improving affordable access to high speed networks?
1.       License costs
2.       Regulation of the price of international bandwidth and access to submarine cable
3.       Issuing of 2.3 or 2.5 GHz spectrum to new market entrants and a smaller block of paired spectrum in the 700MHz for suburban areas

- What are the communications needs of enterprise and how to meet them effectively to sustain economic growth in the region?

Fast internet and sufficient volume to introduce internet usage in many different sectors will contribute to a sustainable economic growth. The service quality YooMee offers to its business customers, has the goal to enable these customers to develop following applications: e-commerce by offering their own products and services to a large community by using the internet and having even a global reach; online payment capabilities like the PayPal application offered by YooMee to receive money from their clients and or to pay vendors; skip investments in unnecessary  CAPEX like PaBX by using virtual VOIP switches; communicate with customers through high definition video instead of expensive and inefficient travelling.

The availability of real broadband internet will accelerate the introduction of these services and possibilities creating an unstoppable economic drive.  

- Are telecom operators facing a lack of innovation? How can services innovation be encouraged?

Incumbent telecom operators never participate in the innovation game. They are by definition followers and they are cash rich. As they are capable to understand that they have missed the entry but don’t want to miss the party, they will acquire the players that are already in the party.

Innovation is a cultural issue. A company is either an innovator or it’s not. To become innovation driven, market conditions must be adapted: access to funding even though the risk profile of innovation is higher, tax regulation must allow funding of innovation to be fully tax deductible, change of attitude to understand that -unavoidable - failure of an innovative project is just a step in the right direction.     

- In your opinion what are the most interesting debates to expect at Connecting West Africa this year?

How can regulators finally terminate the oligopolistic situation in international bandwidth resulting in major price drop for the business and residential consumer.
Another subject is the need to regulate very quickly issues like the introduction of MVNO in our region.  

To find out more about Dov’s participation and other speakers at Connecting West Africa in Dakar on 9-10 June, click here


 «Les opérateurs de télécommunications historiques ne participent jamais au jeu de l'innovation" Interview de Dov Bar-Gera, Directeur Général du groupe YooMee Africa

Dov Bar-Gera a co-fondé, établi et géré la sortie de nombreuses start-ups dans le domaine des télécommunications et de la technologie, dont WiMAX Telecom, SurfEU AG, RSLCom Autriche et Airpage, le premier opérateur de radiomessagerie privée en Autriche. Il est maintenant directeur général du groupe YooMee Africa, un opérateur régional de 4G / LTE en Afrique de l’ouest et du centre.

Dov va participer au salon
Connecter l'Afrique de l'Ouest à Dakar, au Sénégal, les 9-10 Juin, où il partagera son expérience sur les modèles pour déployer la 4G / LTE en Afrique de l’ouest et du centre. Voici quelques-uns de ses points de vue avant l'événement.

- Quelle est la position de YooMee dans le marché d'Afrique de l'Ouest?
Afrique YooMee vise à élargir son empreinte dans la région et à pénétrer de nouveaux marchés. L'objectif de YooMee est de devenir le premier fournisseur d'accès Internet mobile à haute vitesse pour les consommateurs et les entreprises dans la région, comme nous le faisons déjà en Côte d'Ivoire et au Cameroun. Nous offrons une grande variété de services à valeur ajoutée destinés à améliorer la rentabilité des entreprises et la qualité de vie des abonnés de YooMee. Nos offres consistent en une connectivité mobile sans fil haut débit fiable et abordable, en utilisant la technologie 4G / LTE, avec une qualité exceptionnelle. La société s’engage à aider à combler le fossé numérique.

- Quels services permettront aux opérateurs de télécommunication de générer des revenus à partir des données?
C’est la question clé: quelles sont les sources de revenus dans les 5 prochaines années dans un marché qui évolue rapidement? Dans un monde dirigé par des acteurs comme WhatsApp proposant des services de voix et de vidéo gratuits, un monde où la communication internationale d'affaires avec vidéo-conférence et l'échange de documents est offert gratuitement par Skype, des utilisateurs qui consomment 90% de la capacité pour la vidéo, les opérateurs vivent dans l'instabilité et l'incertitude constante.
Des acteurs purs comme YooMee Africa se développent grâce à cette instabilité. Nous maximisons les capacités du consommateur à s’engager dans l'évolution du monde et àprofiter des nouvelles offres. Le travail de YooMee est d'assurer une connexion au web rapide, stable et de qualité supérieure, indépendamment des nouvelles applications ou des services perturbateurs.
Au fil du temps, YooMee Africa va accélérer l'arrivée de ces nouvelles applications dans les marchés et permettra aux utilisateurs commerciaux et résidentiels d'Internet d’acheter tous ces services chez un seul fournisseur.

- Est-ce que 2015 est une année charnière pour le développement numérique de la région et pourquoi?
Le monde numérique dans notre région est malheureusement encore loin de l’"année charnière". Tant que les régulateurs des télécommunications ne confrontent pas les opérateurs historiques sur leur approche commerciale abusive, les marchés ne se développeront pas. L'accès à la capacité internationale est contrôlé par un monopole ou un duopole avec des prix absolument prohibitifs. La capacité de fibre optique interurbaine n’est pas basée sur les prix du marché, mais sur l'installation de barrières à la concurrence.
Une fois que les décideurs politiques et les agences de régulation des télécommunications mettront l'accent sur les avantages de la concurrence, nous pourrons atteindre l’ "année charnière".

- Quel sera l'impact de la transition vers le numérique sur le secteur des télécommunications et des médias?
Le secteur des télécommunications va changer radicalement. La disparition de la voix et la conquête du consommateur par les services VOIP vont affecter les résultats des opérateurs mobiles dans le long terme. La fin de la dépendance des consommateurs au numéro de téléphone classique va stimuler les soi-disant "fournisseurs cavaliers" et réduire la fidélité des abonnés. Pour communiquer sur FaceTime d'Apple ou WhatsApp vous ne pas besoin d'un numéro de téléphone, ni d’un abonnement mobile. Et vous communiquez avec une qualité supérieure gratuitement.
Les réseaux 4G vont commencer à transporter un contenu riche sur demande et permettre aux consommateurs de regarder du contenu vidéo, des films, des séries ou les informations indépendamment du temps de transmission fixé par les fournisseurs de programmes. L'acheteur va insister pour avoir un environnement multi-écran que les chaînes de télévision classiques ne peuvent pas offrir. Le contenu doit être adapté à un écran de smartphone, une tablette et la TV en même temps. Je doute que l'opérateur de programme de télévision classique ait la compréhension ou les moyens de le faire.
Le contenu dans un avenir proche sera livré principalement par les opérateurs de réseaux mobiles et sans fil 4G. Ces opérateurs seront l'interface entre le propriétaire du contenu et le consommateur et facturera les deux côtés.

- Quelles sont les leçons tirées des premiers déploiements LTE dans la région?
Le plus grand obstacle et l’élément de coût le plus cher reste l'accès à la bande passante internationale. Sinon, les marchés sont prêts à embrasser les services des réseaux 4G nouvellement lancés. YooMee en est la preuve.
Dans notre région, les consommateurs ne font pas encore la différence entre le coût d'entrée et le coût total de possession. Les consommateurs sont toujours attirés par le coût des terminaux plus que par la baisse des coûts d'utilisation mensuelle par mégaoctet. Le prix des terminaux LTE est encore très élevé car nous parlons d'une nouvelle technologie avec un nombre relativement petit d'utilisateurs par rapport à la 3G.

- Quelles sont les exigences réglementaires pour améliorer l'accès abordable aux réseaux à grande vitesse?
1. Les coûts de licence
2. Le règlement du prix de la bande passante internationale et l'accès aux câbles sous-marins
3. L’accès de nouveaux entrants sur le marché au spectre 2,3 ou 2,5 GHz et un plus petit bloc de spectre apparié dans le 700MHz pour les zones suburbaines

- Quels sont les besoins de communication des entreprises et comment y répondre efficacement pour soutenir la croissance économique dans la région?
L’internet rapide et un volume suffisant pour introduire son utilisation dans de nombreux secteurs différents contribueront à une croissance économique durable. La qualité de service que YooMee offre à ses clients d'affaires a pour but de permettre à ces clients de développer les applications suivantes: e-commerce en proposant leurs propres produits et services à une grande communauté en utilisant l'Internet et même avoir une portée mondiale; capacités de paiement en ligne comme l'application PayPal offert par YooMee pour recevoir de l'argent de leurs clients et ou pour payer les fournisseurs; éviter les investissements de CAPEX inutiles comme le PABX en utilisant des commutateurs VoIP virtuels; communiquer avec les clients grâce à la vidéo haute définition au lieu de déplacement coûteux et inefficaces.
La disponibilité de l'Internet haut débit réel permettra d'accélérer l'introduction de ces services et les possibilités en créant un dynamisme économique imparable.

- Les opérateurs télécoms font-ils face à un manque d'innovation? Comment peut-on encourager l'innovation des services?
Les opérateurs de télécommunications historiques ne participent jamais au jeu de l'innovation. Ils ne sont pas adeptes par définition et ils sont riches en cash. Comme ils sont capables de comprendre qu'ils ont raté l'entrée, mais ne veulent pas manquer la fête, alors ils acquièrent les joueurs qui sont déjà dans la partie.
L'innovation est une question de culture. Une entreprise est innovatrice ou elle ne l’est pas. Pour encourager l'innovation, les conditions du marché doivent être adaptés: l'accès au financement, même si le risque de l'innovation est plus élevé, la réglementation fiscale doit permettre au financement de l'innovation d’être entièrement déductible, un changement d'attitude pour comprendre que l'échec  -inévitable - d'un projet novateur est juste une étape dans la bonne direction.

- A votre avis, quels sont les débats les plus intéressants à attendre au salon Connecter l'Afrique de l'Ouest cette année?
Comment les régulateurs peuvent enfin mettre fin à la situation oligopolistique dans la bande passante internationale résultant à une forte baisse de prix pour l'entreprise et le consommateur résidentiel.
Un autre sujet est la nécessité de réglementer très rapidement des questions telles que l'introduction des MVNO dans notre région.

Pour en savoir plus sur la participation de Dov et d'autres orateurs au Connecter l'Afrique de l'Ouest à Dakar les 9-10 Juin, cliquez